Avril enchanté, Elizabeth VON ARMIN

Avril enchanté, Elizabeth Von Armin, décembre 2012, 10/18, 367 pages, littérature anglaise.

En trois mots: Italie, château, soleil.

avril enchantéQuatrième de couverture: Comment résister à une telle offre : « Particulier loue petit château médiéval meublé bord de la Méditerranée ». Un jour de pluie et d’autobus bondés, il n’en faut pas plus aux jeunes Londoniennes, Mrs Wilkins et Mrs. Arbuthnot , pour se lancer seules dans l’aventure et partir, sans presque prévenir leurs époux, un mois en Italie. Au menu : soleil, repos et réflexions.

Avril enchanté est un roman majeur, surprenant par sa liberté de ton, sa légèreté et sa finesse d’esprit.

Mon avis: J’ai lu ce roman au mois d’avril – parce que lire « Avril enchanté » en avril, c’est chic – et je l’ai dégusté comme on se délecte d’un bon thé brûlant accompagné d’un scone, avant de vous proposer mon avis, en mode vieille dame indignée pour notre mois anglais.

Deux londoniennes qui ne se connaissent pas, mais qui fréquentent le même club d’Hampstead décident sur un coup de tête, à la lecture d’une petite annonce dans le journal, de louer « San Salvatore » un magnifique château médiéval perdu au cœur de l’Italie pour le mois d’avril. Il faut bien comprendre qu’une telle décision est vécue comme l’aventure de leur vie: l’envie dépassant la raison, ce caprice, voire cette excentricité, ne peut être dévoilé à leurs maris respectifs. C’est dans un secret quasi absolu, pétri de culpabilité, que les jeunes femmes vident leur bas de laine pour leur voyage. La pieuse Mrs Arbuthnot et la timide Mrs Wilkins, afin d’économiser les dépenses d’intendance au château, amènent avec elles suite à un casting improvisé, la riche veuve Mrs Fisher, vieille dame attachée aux conventions, ainsi que la magnifique lady Caroline. Même si le mot d’ordre est « repos » chacune souhaite profiter seule mais à sa manière de la beauté du paysage et du confort du château afin de faire une pause, le temps d’un petit mois, loin de Londres et de ses mondanités.

Pourtant vouloir tout quitter et faire le vide n’empêche en rien le poids du passé de revenir hanter nos drôles de dames qui vont devoir apprendre à cohabiter les unes avec les autres. Sans compter sur un défilé de visiteurs au château, la chaleur de « San Salvatore » va révéler le meilleur de chacune d’elle.

En lisant « Avril enchanté » on retrouve le charme de l’écriture anglaise, qui égratigne toujours la société d’une merveilleuse manière. Les sens sont mis en éveil, les rayons du soleil nous chauffent la peau, les arbres et les fleurs sentent divinement bon, la mer en contrebas du château nous berce. Perchées dans leur huis-clos, les dames font tomber les masques, les natures profondes sont décortiquées avant de déborder auprès de tous.

Un condensé de chaleur et de bonne humeur, vous dis-je! A déguster!

mois anglais 2016

photo-libre-plan-orsec-2

Publicités

8 réflexions sur “Avril enchanté, Elizabeth VON ARMIN

  1. Je l’ai repéré l’an dernier lors du mois anglais justement. Depuis il est dans ma PAL mais je ne suis pas sûre d’avoir le temps de le lire cette année !

    1. Il est resté un an et demi je crois dans ma PAL 😉 j’ai pris mon temps pour le lire…et même pour écrire mon billet 😉 sans le mois anglais je crois que je n’en aurais pas parlé alors qu’il m’a plu! Bon mois anglais, à très vite!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s