Le secret des Enfants-Rouges, Claude IZNER

Le secret des Enfants-Rouges, Claude IZNER, septembre 2004, 10/18, 315 pages, littérature française. Collection « Grands détectives ». Tome 4 des enquêtes de Victor Legris.

Episodes précédents:

  • Mystères rue des Saints-Pères – tome 1- ici
  • La disparue du Père-Lachaise – tome 2 –
  • Le carrefour des écrasés – tome 3- ici

En trois mots: Absolution, cache-cache, Ravachol.

le-secret-des-enfants-rouges- Mon résumé: L’objet de toutes les attentions, et des meurtres cela va s’en dire, va porter sur une coupe qui est décrite par une « calotte crânienne d’un singe, fixée sur un petit trépied de métal enjolivé de trois brillants et d’un minuscule faciès de chat aux prunelles figurées par deux agathes jaspées ». Cette fameuse coupe fût offerte par l’épouse de feu John Cavendish, un britannique, à Kenji Mori, le père adoptif et associé de Victor Legris. Dérobée lors d’un cambriolage, au domicile de Kenji, sis en haut de la librairie au 18, rue des Saints-Père, cette sorte de calice va embarquer nos protagonistes dans une drôle d’aventure où ils n’ont jamais été aussi prêts de frôler la grande faucheuse.

De Londres à Paris, des quartiers populaires aux quartiers huppés, des revendeurs à la sauvette aux chercheurs scientifiques, l’enquête de nos Sherlock français va s’avérer être une partie de cache-cache bien dangereuse. Pour donner de l’oxygène à l’enquête, ou la corser, la vie privée des uns et des autres sera source de jalousie pour Victor Legris envers sa compagne, Tasha, source d’épanouissement pour les jeunes tourtereaux Joseph et Iris, ou bien encore source de lutte intérieure pour Kenji et Eudoxie.

Mon avis: Je sors de ma léthargie littéraire et reviens doucement grâce à Claude Izner et son libraire Victor Legris. Pour renouer avec la lecture j’ai eu envie d’un livre à la fois facile à lire et dans un environnement où je me sens à l’aise et que j’affectionne. C’est pourquoi Le secret des Enfants-Rouges ne pouvait que me séduire. On retrouve avec plaisir nos protagonistes qui avancent un peu plus dans la vie et leurs projets tout en étant confrontés à un climat anxiogène – Paris victime d’attentat avec Ravachol donne un goût amer ceci dit – et à une enquête policière de cache-cache avec le meurtrier, appelé aussi l’Émissaire, où les corps tombent les uns après les autres. J’ai beaucoup apprécié la folie de Fortunat de Vigneules, un vieux riche délirant, et la jeune Yvette, très attachante.

Ce tome fond comme un délicieux caramel. J’enchaîne sur le n°5 donc!

Lecture commune avec Bianca.

 

photo-libre-plan-orsec-2

Publicités

5 réflexions sur “Le secret des Enfants-Rouges, Claude IZNER

  1. C’est tentant, mais je rechigne toujours un peu à me lancer dans une série quand je vois qu’autant de tomes sont sortis, si par malheur ça me plait, il va tous me les falloir !! ^^

    1. Ah ah comme je te comprends! J’avais pris le premier tome à la bibliothèque! Mais comme ils n’ont pas acheté la totalité de la série -et qu’elle me plait- j’ai investi dans des occaz chez Gibert. Il y une dizaine de tome. Cette série m’est salvatrice 😉 bises

  2. J’ai aimé aussi, bien que je l’aie lu au mauvais moment, peu après les attentats de Paris, et donc la résonance avec les attentats anarchistes de la fin XIXème ne m’a pas permis de l’apprécier à sa juste valeur, mais je suis sûre que c’est une pure question de circonstances. Je continuerai donc la série.

    1. Je comprends ce que tu as ressenti… En le lisant, je me suis fait la réflexion que les Hommes répètent inlassablement l’Histoire, nous sommes incapables de casser les chaînes, c’est flippant pour l’avenir. Bon finissons sur une note plus légère, à savoir que la série m’enchante énormément!

  3. Ping : Le léopard des Batignolles, Claude IZNER – Les livres de Camille

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s