Mauvais Genre, roman graphique.

Mauvais Genre, Chloé CRUCHAUDET, août 2013, Delcourt, Mirages, 160 pages, roman graphique d’après La garçonne et l’assassin de Fabrice Virgili et Danièle Voldman.

En trois mots:  traumatisme, Paris, flirts.
mauvais genre

Avec une dernière modification au 17 juin 2015, il était temps que je boucle ce billet pour la fin de l’année…

Ce roman graphique a fait l’unanimité sur les blogs à sa sortie. J’ai donc mis un peu de temps à me le procurer mais je suis en mesure d’en nourrir le blog aujourd’hui!

 Mauvais genre c’est l’histoire de deux jeunes français, Louise LANDY et Paul GRAPPE, nés peu avant la grande guerre. Issus d’une classe modeste, ils n’aspiraient qu’à partager leur vie ensemble de manière simple, heureuse, comme n’importe quel couple.

Mais la vie en a décidé autrement.

Concomitamment à leur mariage, la première guerre mondiale a éclaté.

mauvais genre planche 3Paul est envoyé sur le front. La barbarie est telle, le traumatisme si grand, qu’il se coupe un doigt pour bénéficier d’un peu de répit à l’arrière. Sauf que rempiler immédiatement est au-dessus de ses forces; il décide alors de déserter, honte à lui certes, mais c’est qu’il sauve sa peau le Paulo! Grâce au travail de Louise, le couple peut louer une chambre quelque peu sordide où Paul se terre. Mais il lui devient de plus en plus difficile de vivre cloîtrer; alors il imagine un brillant subterfuge pour aller et venir à sa guise sans courir le risque d’être identifié. Aidé de son épouse, il se déguise en femme et devient Suzanne, Suzy pour les intimes. Il réussit même à se faire embaucher à l’atelier de couture où travaille Louise.

mauvais genre planche 1Mais jouer à se déguiser en femme est un jeu dangereux. Paul perd pied, ses émotions sont exacerbées, il ne se contrôle plus. Violent avec Louise, il porte les stigmates du front; entre traumatisme et perte d’identité, il trouve refuge au bois de Boulogne, lorsque les orgies nocturnes lui redonne une bouffée d’oxygène. Leur histoire qui avait bien commencé, prend dès lors le chemin d’un non retour.

Mauvais Genre est donc l’histoire tragique de Paul et Louise, génération sacrifiée de la guerre de 14-18.

mauvais-genre-planche 2

Pour appuyer cette histoire, l’aspect visuel n’est pas en reste. Les couleurs donnent le ton. Sur fond de noir, gris et blanc, les tâches de rouge s’imprègnent. Rouge amour, rouge passion, mais aussi rouge de l’enfer et rouge sang.

Mauvais Genre est un classique du roman graphique qui vous claque à la gueule.

Publicités

10 réflexions sur “Mauvais Genre, roman graphique.

  1. Une très belle claque oui, un roman graphique marquant ! Tu m’as donné envie de le relire, pour pouvoir apprécier une nouvelle fois les illustrations magnifiques qu’on n’a pas forcément le temps d’observer quand on est plongé dans l’intrigue.

  2. Ouahou cela donne sacrément envie ! L’histoire est originale et on peut tout à fait comprendre que Paul perde pied… J’en avais entendu parler mais je ne savais pas bien de quoi parlait ce livre au final. Merci pour la redécouverte. 🙂

      1. Pour l’instant j’ai une BàL (c’est comme une PàL mais tu remplaces « pile » par « bibliothèque »). Je ne suis pas certaine de le lire tout de suite maintenant. Mais qui sait, si je le trouve d’occasion au détour d’un vide-grenier. 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s