Papeete, 1914. BD, histoire complète en deux volumes.

Papeete 1914, Didier QUELLA-GUYOT (scénariste), Sébastien MORICE (dessinateur) octobre 2014, EP MEDIA.

En trois mots:  Meurtres, paradis insulaire, seconde guerre mondiale.

 

Rouge Tahiti, Livre I, 48 pages.

rouge tahiti- t1

 Quatrième de couverture – extrait: A partir d’un fait historique méconnu (l’attaque de Tahiti par des navires allemands) et sur fond de colonisation et de guerre, les auteurs réalisent un récit policier autant intense que surprenant.

Mon résumé:

 Le 1er août 1914, Simon débarque de la métropole à Papeete, Tahiti, incognito, pour résoudre un vieux dossier. Il s’adapte très vite au climat local, entre soleil et nonchalance et se mêle aussi bien aux français qu’aux maoris. Il goûte donc aux babillages du café, chez René – il est question de la guerre sur le vieux continent- assure sa liaison avec Paris grâce à la Poste, croise un artiste peintre déluré et un curé frustré, et vit une aventure avec la belle vahiné Mareta. Le calme avant la tempête en somme…

Le 12 août, Ariithaï, une amie de Mareta, est assassinée dans la jungle.

Le 17 août, un bateau allemand est localisé près des côtes. Le Zélée, bateau français, est réquisitionné pour aller capturer l’équipage; les tahitiens s’organisent tant bien que mal face à cet ennemi dont ils ne connaissent pas grand chose.

Dans la nuit du 22, Mareta est à son tour tuée alors que Papeete est bombardée par deux navires allemands; la ville embrasée voit ses habitants terrorisés se réfugier dans les vallées intérieures…

Mon avis: Dès lors qu’il est question de faits historiques, romancés ou non, mes antennes de lectrices bourdonnent. Ce premier volume est une réussite en tous points.

L’événement historique semble être parfaitement restitué. Le dossier proposé à la fin de ce premier volume permet de creuser le bombardement de Papeete en 14. L’Histoire est fidèlement reproduite tant au niveau du scénario que des dessins, photographies d’époque et faits à l’appui. Je n’avais jamais imaginé que la grande guerre avait frappé de petits territoires si éloignés de l’Europe…

L’atmosphère douce et sereine de l’île est palpable au début de l’histoire. Là encore les dessins travaillés des personnages et de leur environnement nous plonge au XXème siècle, entre mœurs, habits et habitudes qui imprégnaient les colonies françaises. Le soutien des maoris envers les français, conjugué à une organisation de la ville se préparant au combat, est touchant. Cette solidarité naïve accentue la violence de la guerre qui s’abat sur leur île; tout est détruit, l’enfer s’est invité au paradis.

La chronologie des événements est servie de manière originale, avec un air de vacances, via un tampon de la poste qui donne les dates. En quelques jours, la tension monte.

L’enquête de Simon sur laquelle on ne sait rien, si ce n’est le nom du dossier, puis les meurtres, ajoutent l’excellent piment qu’il fallait pour agrémenter cette saga historico-policière.

rge tahiti planche

Bleu horizon, livre II, 48 pages.

bleu horizon t2 Les obus tombent toujours et le tueur en profite pour sévir encore. Brusquement, les deux croiseurs allemands prennent le large et les habitants tentent d’éteindre les incendies. Le feu,  les flammes, les morts agitent le prêtre qui est persuadé que le jour de jugement dernier est arrivé. La défense de Tahiti a été bien menée par Destremau, mais il est fortement critiqué par le Gouverneur Fawtier. En même temps, Tépairu, une jeune vahiné est retrouvée inconsciente et Simon, à l’aide du peintre, Octave Morillot, élucide son affaire.

Dans la folie de la guerre, les événements s’enchaînent très vite. Si l’on appréciait le soleil et la lenteur du premier volume, le deuxième ne permet pas le moindre répit. Quiproquos, enquêtes parallèles, corruptions et dénouement s’agitent frénétiquement dans ce volume. Un poil trop vite à mon goût. L’intrigue des meurtres, autour duquel régnait un mystère, est levée rapidement mais s’inscrit dans la frénésie des jours succédant l’attaque. J’ai néanmoins apprécié ma lecture, la preuve j’aurais aimé qu’elle continue, et vous recommande ces  deux volumes!

Une très belle saga pour les amoureux de l’histoire, les envies de vacances et les férus d’enquête policière!

Publicités

Une réflexion sur “Papeete, 1914. BD, histoire complète en deux volumes.

  1. Ping : Papeete 1914, tome 1 : Rouge Tahiti | Les lectures de Caro

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s