Mon expérience sur le plateau de La Grande Librairie!

LGL PLATEAU

Marie, du blog Mes addictions sur WP, et moi avons eu l’opportunité de pouvoir assister au tournage de l’émission du jeudi 9 avril 2015, enregistrée exceptionnellement à 15h.

Entre excitation et déception, j’ai eu envie de prolonger cet après-midi qui sort des sentiers battus.

La Grande Librairie est une émission d’actualité littéraire diffusée en direct tous les jeudis sur France 5 en première partie de soirée. Co-produite par France télévision et Rosebud Productions, l’émission, animée par François BUSNEL, réunit autour d’un thème commun quatre écrivains afin d’échanger sur leurs ouvrages. 

L’émission de ce jeudi portait sur la liberté d’expression et l’engagement, thème ô combien cher.

 LGL COUV LIVRES DU 090415

Arrivées vers 14h00 dans les locaux de France Télévision, nous nous sommes présentées dans le hall et avons laissé sacs et vestes au vestiaire. Après une petite attente, un agent de la sécurité nous a passé au détecteur de métaux ou tout autre détecteur dont j’ignore le nom, plan vigipirate oblige. Evidemment, j’ai bipé. C’était ma ceinture.

Nous devions être une petite quarantaine de spectateur à descendre par flot de dix au sous-sol, pour accéder au plateau. Nous avons longé un petit couloir encadré des loges avant de pénétrer par une ouverture sur le plateau; à gauche les gradins blanc où on nous a fait nous asseoir, à droite le plateau que nous connaissons tous.

Ma première impression a été la petitesse du plateau; il semble beaucoup plus spacieux sur l’écran de la télé. Ah quelle joie de voir ces tranches de livres qui dépassent de par et d’autre et qui me sont si familières.

Arthur, chargé du public, nous briefe sur les règles à suivre (il faut se tenir droit, et applaudir à la fin), le nom des invités… Je lui demande pourquoi ils enregistrent à cette heure-ci. C’est un problème d’agenda d’un des écrivains, Erri DE LUCA j’apprendrai plus tard, qui est attendu à Bordeaux.

J’en profite pour observer le studio: il y a les caméras sur rails à tête rotative que l’on voit chez nous qui entourent les chaises des  auteurs.                                                                                          Et celles, entre le public et la table de verre, invisibles des téléspectateurs. Une grosse caméra fixe fait face au fauteuil de François BUSNEL, une autre est présente avec un bras articulé pour les vues plongeantes et il y a deux caméras nomades, respectivement situées à droite et à gauche du plateau.  Les éclairages au plafond sont jaunes, rouges, et blanc. Il fait bon dans ce studio, on commence à se tenir chaud, assis les uns à côté des autres sous les spots. Malheureusement un verre d’eau, même château-la-pompe-2015, proposé au public doit grever le budget de France télévision de manière significative. Je garde la gorge sèche mais j’ai encore des étoiles dans les yeux.

15h00: Delphine MINOUI a du retard en raison de la grève des contrôleurs aériens.

15h30: Erri DE LUCA est le premier à arriver sur le plateau; un timide bonjour à notre égard et il est conduit à sa place.

Puis, dans une légère agitation, tous arrivent sur le plateau. Seul, Philippe VAL, sous bonne escorte, nous salue franchement. Georges PICARD, Delphine MINOUI et plus surprenant encore François BUSNEL, nous adresse à peine un regard et un bonjour. Dernières retouches maquillage, je n’avais pas pensé mais les mains de François BUSNEL sont poudrées, brefs échanges entre eux cinq, verres d’eau à disposition des invités, François BUSNEL demande qu’un nouvel exemplaire d’un livre lui soit apporté, l’émission va bientôt démarrer. Puis les invités après avoir été installés dans leur fauteuil, quittent le cœur du plateau et se mettent derrière la grosse caméra centrale, pour leur entrée « en direct », tandis que la chef d’orchestre du plateau annonce « Antenne dans 40 secondes » puis décompte les 3 dernière secondes avec le pouce, l’index et le majeur. Et top, c’est parti!

François BUSNEL commence son émission. Sachez, mesdames, que la télévision nous le renvoie tel qu’il est: grand et bel homme.

Lorsque le sommaire et la présentation de la librairie prennent place sur notre écran, la chef d’orchestre et le présentateur échangent des mots, et rebelote « Antenne dans 30 secondes »…Le staff s’écarte du champ des caméras.

J’ai aimé suivre les débats des invités, l’émission, sur le fond, a été très intéressante comme toujours, et donne envie de se ruer sur les livres, mais…

J’ai eu la naïveté de croire que nous aurions pu, en qualité de public, échanger, soit des banalités soit quelques paroles, à la fin avec le présentateur et les invités. Que nenni, nous avons applaudi, coupures des caméras et illico presto on est sommé de quitter le plus rapidement possible le plateau, on gêne. D’où ma déception. Parce que je suis une lectrice, une blogueuse, et une téléspectatrice, j’aurais apprécié un minimum de considération. Cette attitude me confronte à la réalité du business, d’un plan de communication-marketing bien huilé. Me considère-t-on comme une lectrice avec ma liberté de penser, ou comme une consommatrice de livre?

J’ai passé un très bon moment, je remercie LGL pour cette expérience intéressante que je vous souhaite de vivre, mais je n’ai plus d’étoiles dans les yeux.

Publicités

11 réflexions sur “Mon expérience sur le plateau de La Grande Librairie!

  1. Merci de nous raconter ce moment – cette expérience. Comme toi, (et juste en lisant), je suis passée d’étoiles dans les yeux, à une certaine déception. Je suis désolée qu’il ne soit pas possible d’avoir quelques échanges… :/

  2. Comment vous êtes vous inscrites pour participer à cet enregistrement ? Ca avait l’air d’être une chouette expérience ! C’est dommage, ce si peu de considération pour le public… rien à voir mais j’ai déjà assisté à l’enregistrement de The Voice l’année passée et c’était plutôt sympa. Nikos était assez cool, même si les coachs ne se sont pas adressés à nous 😉

    1. Ecoute, le truc tout bête: je suis leur fil d’actualité sur fb et annonce mardi « on cherche des personnes pour assister à l’émission de jeudi 15h00 »; J’envoie un mail sans grand espoir et hop, c’est positif! Tu peux leur écrire public@rbprod.com ou appeler Arthur Fortin au 01 75 77 67 30. Pas besoin d’être VIP, mais on te fait bien sentir que tu n’es rien…c’est dur quand tu es attachée à l’émission. Hey, ça devait swingait pour The Voice!

      1. Eh bien dis donc, ok merci 🙂 je tenterai peut être dans ce cas !! Oui c’était pas mal, c’était les auditions à l’aveugle 🙂 en fait j’adore Mika et c’était sa première participation, j’étais over excited 🙂 Je suis même passée dans les « bonus » de l’émission

  3. Une belle expérience mais le public se sent un peu exploité dans l’histoire. Quel dommage de ne pas le remercier en lui réservant une petite participation, même hors caméras.

    1. C’est bien vrai! J’aurais tellement apprécié un « bonjour » « ça vous a plu? » « Merci de votre présence » « Une dédicace? » Au moins, il n’y a pas d’hypocrisie mais ce n’est pas franchement respectueux! Je l’ai fait une fois, j’ai pris ce que j’avais à prendre, sans regret 😉

  4. Voilà qui ne m’aurez pas plu également. Un petit « merci à tous d’être venus » aurait été la moindre des choses. Merci pour ce retour, c’est édifiant 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s