La philosophie dans le boudoir

La philosophie dans le boudoir, de D.A.F de Sade, Folio 2€, 128 pages, littérature française. Première édition 1795.

 

01052178624En trois mots: éducation- provocation- sexe

Mon résumé: En ce XVIII° siècle, trois libertins -Mme de Saint Ange, le Chevalier (frère de Mme de Saint Ange), et Dolmancé se livrent à l’éducation intellectuelle et sexuelle de la jeune Eugénie, 15 ans. Ateliers théoriques et pratiques se succèdent les uns aux autres. Les premiers, sont une mise en pratique de l’acte sexuel, tandis que les seconds portent sur une philosophie en adéquation avec les pratiques proposées.

Mon avis: Installons-nous pendant les quatre premiers dialogues retranscrits ici dans ce boudoir pour en apprécier la teneur. Le texte, au ton soutenu, est tapageur, cru, provocateur et invite à la liberté de penser, faire et agir selon les lois de la nature.

Il y a un rejet de Dieu car il paraît plus judicieux aux personnages de jouir sur terre des plaisirs immédiats que ceux d’un éventuel au-delà dont, en définitive, on ne sait rien.

Puis vient l’affranchissement de l’éducation transmise par les parents qui amène à la liberté de penser. Et l’on poursuit sur la conduite de la femme dans le mariage où l’adultère devient autorisé et nécessaire à la survie du couple et on explique comment éviter à la femme de tomber enceinte.

Ainsi, toute déviance étant récriminée par les mœurs et la religion, la philosophie part du postulat qu’au contraire seul le libre arbitre de la nature doit conditionner les hommes; la nature, par définition, est la seule loi possible donc toutes formes de désirs charnels doivent être accessibles, il est prôné par exemple la sodomie -Dolmancé et le Chevalier-, l’inceste – le frère et la soeur- , la pédophilie Dolmancé -aime les petits garçons-, le meurtre – dès lors qu’il est jouissif.

J’ai bien apprécié la lecture de ces premiers dialogues dont la construction est répétitive mais structurée. Si je rejoins un pan de la philosophie proposée ici, j’ai été choquée néanmoins par les extrêmes -qui j’ose espérer a été proposée par le marquis de Sade uniquement pour provoquer  la société…

A lire aussi l’article de la Lubriothèque qui a lu l’intégralité de « La Philosophie dans le boudoir »!

challenge-été 2014 pal métaphore

                                                                 (7/20)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s