Autant en emporte le vent Tome I

Autant en emporte le vent, tome 1, de Margaret Mitchell, Folio, novembre 1996, 477 pages, littérature américaine.

autantenemporteMon résumé: Ce premier opus de Autant en emporte le vent nous immerge au cœur des Etats-Unis d’Amérique, en ces années 1860, alors que la guerre de Sécession éclate, et se place du point de vue des hommes blancs des Etats du Sud, les états confédérés. C’est sous cette tragédie historique de scission entre un Nord industriel et un Sud rural, que vont naître désir, passion, soif de vivre, dans un climat de jalousie, de privation, et de guerre, le tout encadré par les règles de la bienséance.

 Mes impressions: Difficile d’écrire un billet sur cette oeuvre majeure de la littérature américaine. Autant en emporte le vent -tome 1- est un tourbillon de vie dans lequel le lecteur se glisse et fait la connaissance du domaine de Tara où  prédomine l’impétueuse Scarlett O’ Hara, fille aînée du maître des lieux, Gérald O’ Hara

Scarlett, du haut de ses seize ans,  a la beauté de sa mère, Ellen, et malgré l’éducation privilégiée des jeunes filles de bonne famille qui lui a été prodiguée, le caractère de son père resurgit quotidiennement: elle est à la fois farouche, mielleuse, sincère, désagréable, mauvaise et égoïste, et ne s’intéresse à rien d’autre si ce n’est aux pique-niques locaux et a son attrait sur les hommes. Elle n’est pas intelligente, mais elle est si drôle et manipulatrice qu’on apprécie son côté terre à terre et son insensibilité à la culture générale. Scarlett n’est pas aimée des autres femmes de son entourage à l’exception de sa mère, leur domestique, et de la tendre Mélanie Wikles. En effet, cette séductrice dans l’âme aime la compagnie des fils des notables de la région, danser et chanter et être le centre de l’attention; par conséquent,  qualifiée de « dévergondée » elle ne peut que susciter la jalousie chez les jeunes et choquer les plus âgées. Aussi lorsque le bel Ashley Wilkes, homme qu’elle aime secrètement, lui échappe en décidant d’épouser la frêle Mélanie, Scarlett monte un stratagème pour qu’Ashley renonce à son mariage. Face à l’échec de son annonce, elle se voit épouser le frère de Mélanie, un homme qu’elle trouve repoussant, Charles Hamilton. Bien que délivrée de ce mariage rapidement grâce à la guerre -Charles meurt au front- elle mettra au monde le petit Wade dont elle n’a cure. Son statut de veuve l’entraînera à Atlanta, auprès de Mélanie et de la Tante Pitty, famille de son défunt mari. Pour Scarlett, qui déteste Mélanie et nourrit de mauvaises aspirations à son égard, vivre à Atlanta lui permet de profiter des bals de la ville et d’être présente dans la vie d’Ashley qui se bat contre les Yankees. En échange, elle supporte la gentillesse et la bonté débordante de Mélanie et son rôle d’infirmière à l’hôpital. Sa vie est également rendue plus agréable grâce aux cadeaux que lui fait le ténébreux Rhett Butler…

Ah, ce Rhett Butler! Si envoûtant, si énigmatique, si électrique…je fondrais devant lui! Sa force tranquille et virile inspire la confiance, tandis que ses côtés malicieux, débrouillard et provocateur le servent à merveille. Rhett n’est pas un héro de guerre et en cela il dérange les Sudistes, il est un homme qui refuse de mourir pour la gloire, et surfe sur l’Histoire pour s’en sortir. Les passages où Rhett apparaît sont ceux que j’ai préféré; ils sont drôles, parfois romantiques mais si provocateurs que je m’en suis délectée et ne m’en lasse guère.

Qui dit Autant en emporte le vent dit Scarlett O’Hara et Rhett Butler. Mais il serait réducteur voire insultant de ne résumer ce livre qu’à cette histoire d’amour qui me subjugue tant! Gone with the wind est une fiction au cœur d’un événement capital dans la construction des Etats-Unis d’Amérique qui occupe une place toute aussi centrale que cette histoire d’amour; de la lutte des idées à celle du terrain, il n’y a qu’un pas et Margaret Mitchell à réussi avec brio ce roman historique dans ce premier tome en retraçant la guerre de Sécession et ses batailles. Elle pose par ailleurs, de nombreux sujets de réflexion que sont la place des noirs mais du point de vue des blancs -dommage-, les conséquences de la guerre – une ville assiégée (Atlanta), les femmes à l’arrière, les hommes au front, la stratégie militaire-  le choix des hommes façonné par leur position sociale et éducative -se battre pour une cause, se battre parce que c’est comme ça, déserter- et l’évolution sociale induite.

A lire absolument! 

Tomes II et III à suivre…

Nouvelle participation au challenge US de Noctenbule, au challenge Romancières Américaines de Miss G, Gilmore Girls de Touloulou, et Littérature du XIXè de Fanny avec qui j’ai fait une LC tardive!

challenge_us

romancieres amgilmore-girls-challenge_logo

Challenge XIXe s

Publicités

12 réflexions sur “Autant en emporte le vent Tome I

  1. Ping : Les lectures du mois de Janvier 2014 | 22h05 rue des Dames

  2. Ping : Les lectures du mois de Janvier 2014 | 22h05 rue des Dames

  3. Je l’ai lu il y a très longtemps et j’avais adoré. Il faudrait que je le relise, malheureusement il est peu gros ^^ Mais je le ferai un jour car la 1e fois que je l’ai lu, je ne connaissais pas grand chose au contexte historique.

  4. Jolie chronique, tu me donnes envie de le sortir de ma pal alors que jusqu’à présent j’ai repoussé sa lecture à cause de sa taille (et c’est écrit tout petit !)
    J’ai bien aimé le film vu il y a pas mal d’années, mais j’imagine que le livre doit être mieux !

    1. J’aime quand on me dit qu’une de mes chroniques donne envie de lire le livre 🙂 Je n’ai pas vu le film -il faut dire que ma culture cinématographique est plus que limitée- mais je reste persuadée que les livres sont toujours mieux que les bouquins. En tout cas, la lecture est très fluide et quand tu t’y mettras, les pages défileront bien vite!

  5. Ping : Le challenge USA | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s