Pietra Viva

Pietra Viva, de Léonor de Récondo, Sabine Wespieser Editeur, août 2013, 225 pages, Roman, rentrée littéraire 2013.

pietra viva

  • Mon résumé: Pietra Viva a été largement relayé par la rentrée littéraire et je pense que nous sommes nombreux (ses) à en avoir entendu parler! Je vais donc essayer de faire un bref résumé.

En ce printemps du début du XVIe siècle, Michelangelo se rend à Carrare, village de tailleurs de pierre, afin de sélectionner le marbre qu’il modèlera pour créer le tombeau du Pape Jules II. Ce long séjour à Carrare se place sous le signe de l’introspection de l’artiste qui fuit depuis trop longtemps ses sentiments. Ainsi loin du tumulte de la ville, Michelangelo prend enfin le temps de s’écouter notamment grâce aux échanges qu’il a avec Michele, orphelin de mère, et ce malgré son aversion des enfants, l’extravagant Cavallino qui communique avec les animaux, et Topolino et les autres carriers. Ce lâcher-prise s’effectue progressivement au rythme de l’extraction du marbre et de la pietra viva qu’il porte en lui.

  •  Mes impressions: Pietra viva est un roman d’une extrême douceur ponctué de non-dits aux mots simples. Au-delà de l’artiste épanoui renommé et arrogant se cache un homme habité de questions existentielles qui n’a pas conscience de sa souffrance. Pourtant, au cœur de ce petit village, les cinq sens de Michelangelo sont exacerbés afin de le faire réagir. Tout d’abord, le toucher et la vue sont sans aucun doute les sens les plus développés puisqu’ils sont indispensables à son activité de sculpteur. En revanche, ils ne pourront plus occulter l’odorat, l’ouïe et le goût qui vont éclore au cours de son séjour à Carrare. Ainsi le parfum des souvenirs, le rire et la naïveté  de Michele, la beauté naturelle du corps d’Andrea, le goût du vin, du sang et d’une galette, l’amènent à surmonter le déni dans lequel il avait, jusqu’à présent, trouvé refuge afin de surmonter la mort; celle de sa mère, dans un premier temps puis celle d’Andrea, un jeune moine qu’il a côtoyé à Rome et qui a précipité sa fuite en avant à Carrare. Cette difficile prise de conscience, notamment le soir alors qu’il est en proie à ses angoisses profondes, ses rêves cauchemardesques, ses hallucinations, va transformer l’artisan sculpteur en véritable artiste qui va faire rejaillir esthétisme et émotion dans ses créations! 

Un roman doux, universel, où émotions, solitude et amitiés s’entremêlent. 

  • Pour la petite anecdote: je ne connais pas la biographie de Michel-Ange. Néanmoins, m’étant beaucoup documenté sur mon cher Léonard, je sais que les deux hommes ne s’aimaient pas et que Léonard était choqué du manque d’hygiène de Michel-Ange. Petit clin d’œil donc au passage où l’auteur nous dit que l’artiste est crasseux car depuis son enfance on lui a dit que les maladies se transmettaient au contact de l’eau sur la peau…

J’inscris cette lecture au challenge Jacques à dit « titre sans verbe » novembre 2013 de Métaphore.

logo-jacques1

Publicités

9 réflexions sur “Pietra Viva

    1. Rooo si tu as pris le temps de lire mon article alors que d’autres sont parus avant, tu me fais un super cadeau qui me touche! Je suis ravie de te donner envie de le lire, ce qui caractérise ce livre c’est la douceur; surtout prends ton temps et installe toi confortablement pour le découvrir (je te dis ça car j’ai lu dans le métro et ai regretté…)

  1. J’ai fait le même choix pour le challenge de Métaphore et en ai été aussi enchantée. Plus que la douceur, j’en ai retenu la justesse : celle des émotions, des mots pour les dire et de ce personnage si humain. Tout est parfaitement ajusté, entre retenue et abandon, dans ce roman.

    (ps : j’aime beaucoup ton fond de blog ; ceux qui se souviennent que mon pseudo précédent était Minou ne s’en étonneront pas…)

    1. C’est vrai qu’il y a beaucoup d’émotions et de retenues, je viens d’aller lire ton article que j’ai trouvé très intéressant, une analyse qui m’a plu! Merci pour mon fond d’écran; il est chouette!

  2. Ping : Challenge "Jacques a dit" – Novembre – Pas de verbe | Métaphore

  3. Ping : Amours, Léonor de Récondo – Les livres de Camille

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s