La salle de bain du Titanic

La salle de bain du Titanic, de Véronique Ovaldé, J’ai lu, mars 2012, 73 pages, Roman, littérature française contemporaine.

ovaldc3a9_salle_de_bain_titanic

  • Notes liminaires: Ayant choisi La grâce des brigands de Véronique Ovaldé pour la rentrée littéraire 2013 de PriceMinister, et aimant maîtriser les choses, il me fallait faire connaissance avec l’auteur de manière rapide et efficace avant d’honorer mon engagement… Un tout petit livre m’a alors tendu les bras à la bibliothèque et m’a accompagné le temps d’un trajet en métro.

Les nouvelles de cet ouvrage sont parues respectivement dans Le Monde 2, Télérama et dans le recueil Des nouvelles de la Fontaine publié aux Editions Gallimard. Elles sont également parues dans un recueil hors-commerce aux Editions J’ai lu. Nouvelle édition revue et augmentée par l’auteur. Illustrations intérieures: Anne Lise Boutin.

  • Mon résumé: A travers trois nouvelles ou trois petits chapitres avec des ellipses temporelles, Vienna, adolescente, se rappelle tout d’abord (1-Tous ceux qui n’ont pas de nombril sont des martiens) « l’été où » du haut de ses 6 ans elle s’est perdue dans les dunes, à Camerone, village balnéaire où elle était en vacances avec sa famille, et qu’un monsieur à moustache et à chemise à carreaux la trouvée et ramenée à son père. Il ne faut jamais faire confiance à un homme avec une moustache…Depuis, le destin, celui qu’on hait mais qui vous tue de l’intérieur, a frappé sa famille; c’est pourquoi elle appartient à un groupe de soutien, (2-Les mouettes de Camerone), pour apprendre à vivre avec la maladie de sa mère; ce dont elle n’a pas conscience, c’est que la maison où se réuni son groupe, accueille deux autres groupes de soutien, et que le moustachu, qui s’appelle Gorka, même après toutes ces années, est membre de l’un d’entre eux. Lorsqu’il croise la jeune femme, un sentiment de déjà vu l’habite mais il ne s’attardera pas plus que cela à se rappeler d’où il la connait. Vienna, elle, de son côté s’est construit une carapace depuis « l’été où » qui s’est épaissie suite au cancer de sa mère. Elle n’est pas une adolescente comme les autres, ni dans ses attitudes, ni dans son quotidien, mais personne ne s’en rend compte…Et cela la conduira à une tragédie, comme celle du Titanic (3- La salle de bains du Titanic).
  •  Mes impressions: Rencontre réussie avec l’auteur, même si on ne peut se faire une idée précise et définitive sur son talent à partir d’un tout petit texte. Il n’en demeure pas moins vrai que je suis rentrée dans l’univers de Vienna dès le départ. L’acte de pédophilie dont elle a été victime alors qu’elle n’est qu’une toute petite fille de 6 ans n’est jamais évoqué: on ne sait pas vraiment, on imagine et c’est douloureux; on est proche d’elle, les phrases courtes et répétitives symbolisent sa souffrance intérieure de petite fille qui est désorientée, le tsunami qui la ravage a chamboulé pour toujours son comportement. Il s’agit de menus détails qu’elle nous livre et qui aux yeux de celui qui les remarquerait la ferait passer pour une originale, alors que si il l’observait vraiment il déduirait qu’elle envoie des signaux de mal-être voire de SOS; mais voilà, n’ayant elle même pas compris ce qui s’est passé « l’été où », ayant vu la reconnaissance de son père vis-à-vis du moustachu, elle s’est tu; puis la maladie de sa mère l’a rendu plus muette que muette. Vienna n’inspire pas la pitié; victime, on voudrait l’aider à se tourner vers l’avenir parce qu’elle est atrocement seule avec son fardeau. Son destin en décidera autrement… 

Bref, première impression positive sur l’auteur! Cette nouvelle est intéressante et se lit vite malgré le sujet lourd qu’elle traite.

Publicités

Une réflexion sur “La salle de bain du Titanic

  1. Ping : Viol, une histoire d’amour | Les livres de Camille

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s