Du domaine des murmures

Du domaine des murmures, de Carole Martinez, Gallimard juin 2011, 201 pages, Roman, littérature française. Prix Goncourt des lycéens 2011.

domaine des murmures

C’est le billet de Shelbylee sur ce roman qui m’a donné envie de m’y plonger, ah les effets de la blogosphère! Je l’avais noté puis oublié, happée par le quotidien et la PAL infernale, jusqu’au jour où je l’ai vu, m’attendant bien sagement sur une étagère de la bibliothèque de ma ville…

  • Mon résumé: En cette fin du XII° siècle dans les terres de Bourgogne, Esclarmonde, jeune vierge de 15 ans et fille du Seigneur du Domaine des Murmures est promise à Lothaire de Montfaucon, un chevalier réputé pour sa combativité mais aussi pour la violence qui l’habite en toutes circonstances. Contre toute attente, la délicate Esclarmonde ose défier les conventions de son temps en disant « non » le jour de son mariage; pour appuyer sa décision et la faire respecter, elle se tranche une oreille devant l’autel et se promet à Dieu. Une tour de pierre, mitoyenne au château, est construite pendant deux ans afin d’accueillir celle qui a décidé de s’emmurer vivante pour prier Dieu; avant de réaliser sa mise au tombeau, Esclarmonde s’autorise une « folie » en allant goûter pour la première et dernière fois l’aura de Dame Nature, par une promenade en forêt: le chant des oiseaux, le vent qui caresse la peau…Sauf qu’une forêt est loin d’être source de tranquillité pour une jeune fille qui ne connaît ni le monde au-delà du domaine de son père, ni la folie des hommes. Esclarmonde est ensuite emmurée. Elle garde contact avec le monde extérieur grâce à sa fenestrelle, ouverture dans la pierre  qui lui permet de recevoir sa nourriture, son eau et sa paille ainsi que d’écouter les pèlerins venus quérir ses conseils et prières car, progressivement, Esclarmonde est devenue aussi importante qu’une Sainte. Mais, l’épisode de la forêt la rattrape et scelle à jamais sa vie; Esclarmonde, malgré l’aide de certaines villageoises, se trouve seule face à son destin et son choix de s’emmurer, découvre le pouvoir des mots et l’intense douleur des maux et devra trouver un équilibre difficile dans la solitude de ces quatre murs où Dieu finalement est un grand absent.

 

  •  Mes impressions: Les premières phrases m’ont transportée dès le début; les mots sont cristallins et la voix d’Esclarmonde murmure, tout au long du livre, au lecteur son histoire. Le choix et le courage de cette jeune fille ne peut que toucher la part féministe que nous avons toutes à différents degrés. En effet, ne nous tournerions-nous pas vers une force céleste qui s’impose aux hommes si nous devions épouser un ignoble personnage avide de chair fraîche? Nous rencontrons Esclarmonde à différentes étapes de sa vie dont les choix et les événements qui l’entoure ne seront pas sans conséquences. Très pieuse, empathique et altruiste, elle pardonne les barbaries qu’on lui a fait subir, et délivre des messages pleins de sagesse. En revanche, lorsque la femme se révélera, prisonnière des quatre murs et réduite à n’être plus qu’un porte-bonheur du village, la folie de la solitude l’habitera avant que celle des villageois n’éclate. L’auteur propose ici un délicieux voyage au cœur du Moyen-Age sur les terres de Bourgogne mais également en Terre Sainte, où les hommes craignaient tant le Dieu chrétien que les loups-garous et revenants, à travers l’histoire d’Esclarmonde. Je me suis attachée très vite à cette jeune femme pour laquelle on ressent de l’injustice et qui nous fait vibrer au rythme de sa vie. Curieusement, il n’y a aucune « bondieuserie » mais beaucoup de sentiments, d’émotions, de sensualité et de sagesse avec une pointe de fantastique distillés au gré de la plume de l’auteur que je trouve sublime.       

Un roman magnifique qu’on ne peut se décider à lâcher avant la fin. Un texte comme j’aimerai en lire davantage et qui ré-hausse le niveau des écrivains contemporains; à mettre au-dessus de vos PAL et LAL!

Publicités

10 réflexions sur “Du domaine des murmures

  1. Je suis bien heureuse de t’avoir convaincue, surtout que tu as autant aimé que moi 🙂 Par contre, j’ai mis un peu en pause a tale of 2 cities, il faut que je m’y remette pour passer à David Copperfield !

    1. On a pas mal de goût en commun Et ces derniers temps je m’inspire beaucoup chez toi 😉 Sinon je suis en retard pour ma LC de Middlemarch dc fatalement pour D Copperfield…trop de tentations de la blogo…! La vie de blogueuse est compliquée mais tellement chouette!

    1. Ce qui m’a le plus gêné c’est toute la sagesse véhiculée par Esclarmonde; car comment conseiller quand on ne connaît pas grand chose? Mais j’ai vibré avec elle, les mots m’ont fait voyager; Ce n’a pas du tout été le cas avec « Nos vies désaccordées » bien écrit mais il manquait le petit quelque chose; là, on est dans ce que j’attends d’un livre « court »; du coup te rappelles-tu les aspects négatifs?

    1. J’ai adoré donc ne pourrais que t’inciter à le lire et j’entends bien continuer la découverte de cet auteur…Cependant, je me dis que ce livre a une dimension féminine très prononcée que tu pourrais ne pas aimer; rien ne t’empêche de lire les 10 premières pages et voir si tu accroches ou pas, le début m’a littéralement captivée…

    1. lol, j’ai emprunté la semaine dernière à la bibliothèque Le coeur cousu justement…Par contre, je n’ai pas encore testé les livres audio, mais j’apprécie Isabelle Carré alors tu as du passer un bon moment! il faudrait que j’essaie, tiens..

  2. Ping : Bilan juillet & août 2013 | Les livres de Camille

  3. Ping : Rétrospective de cette année 2013 | Les livres de Camille

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s