« Les plus beaux cadeaux ne sont pas toujours matériels… »

La révélation de Noël d’Anne Perry, 10/18, 184 pages, Grands Détectives- série « petits crimes de Noël »

  • Résumé de l’histoire:

9782264051738Nous sommes quelques semaines avant Noël en cette fin d’année 1895 et notre héroïne s’appelle Emily Radley. Elle est la belle-soeur du célèbre policier Thomas Pitt et a une fibre d’enquêtrice bien qu’elle soit l’épouse modèle d’un parlementaire anglais du nom de Jack Radley. Comme beaucoup de familles, les Radley préparent les fêtes de fin d’année mais la lecture d’une lettre envoyée par Thomas Pitt va bouleverser leur plan. Emily y lit que sa présence serait fortement appréciée auprès d’une tante agonisante, Susannah Ross, dont elle et sa soeur Charlotte, la femme de Thomas Pitt, non plus de nouvelles depuis qu’elle s’est mariée à un Irlandais catholique et a émigré dans un petit village du comté du Connemara. A contre coeur, Emily se rend au chevet de sa tante en laissant mari et enfants à Londres pour Noël  Elle va y découvrir le charme de la campagne irlandaise, se rendre compte que sa tante, bannie pour avoir épouser un catholique, est une personne attachante, et qu’une certaine chape de plomb pèse sur le village. Il faudra attendre une terrible tempête et le sauvetage in extremis d’un jeune marin, Daniel, pour que Emily comprenne que le village est en proie à une souffrance vieille de sept ans, un meurtre non élucidé, pour lequel tous les villageois auraient eu un mobile, et se soupçonnent mutuellement…Emily promet à sa tante de faire la lumière sur cette affaire et part en quête de la vérité.

  • Mes impressions: Je ne connaissais pas cet auteur qui a su me séduire et me donne envie de me plonger dans les enquêtes de ses héros que sont Thomas Pitt et M. Monk.  Il s’agit de passer un bon moment avec un livre au scénario assez simple mais dont les descriptions vous transportent. Moi qui vient de la côte Atlantique, ait été élevée en partie sur un voilier, et qui adore l’Irlande, peut vous dire que ce livre sent bon l’iode, vous fait ressentir le vent glacial et le déferlement des vagues et la violence des éléments qui se déchaînent. Peut être que certains traits des personnages auraient mérité d’être creusés, il n’en demeure pas moins vrai que je n’avais pas deviné qui était l’assassin et qu’il s’agit d’un bon policier!
Publicités

2 réflexions sur “« Les plus beaux cadeaux ne sont pas toujours matériels… »

    1. Ah, comme je ne connais pas bien cet auteur, j’irais effectivement voir tes avis avant d’en racheter d’autres (en fait j’ai craqué à cause de la couverture qui est bien épaisse, même si la robe verte ne représente pas bien l’histoire)…C’est toujours décevant quand un livre n’est pas à la hauteur de notre imagination au regard de la 4* de couverture…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s